Quelques statistiques

 

Les femmes et les enfants: principales victimes de la traite des personnes à des fins d'exploitation sexuelle

    • Aucun pays n'est épargné par la traite des êtres humains.
    • Selon l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), 92% des victimes de la traite le sont à des fins de prostitution et 48% sont des enfants (UNODC 2009).
    • Toujours selon l'ONUDC, entre 700 000 et 4 millions de personnes, dans 98% des cas des femmes et des fillettes, sont victimes de la traite à des fins d'exploitation sexuelle (UNODC 2009).
    • L'ONUDC rapporte que la traite à des fins de prostitution en Asie du Sud-Est a fait trois fois plus de victimes au cours de la décennie 1990 que la traite d'esclaves africains dans l'histoire de la traite des personnes noires.
    • L'ONUDC rapporte qu'entre 2007 et 2010 les femmes représentaient la majorité des victimes de la traite dans le monde. Si la proportion exacte varie légèrement d'une année à l'autre, on constate qu'entre 55 et 60% du nombre total de victimes détectées étaient des femmes (UNODC 2012).
    •  Selon le Conseil du statut de la femme, les Canadiennes aux prises avec la prostitution affichent un taux de mortalité 40 fois supérieur à celui des autres femmes (CSF 2012).
    • Toujours selon le Conseil du statut de la femme, plus de 80% des personnes prostituées au Canada sont entrées dans la prostitution alors qu'elles étaient mineures. L'âge d'entrée dans la prostitution se situe entre 14 et 15 ans au Canada (CSF 2012).

Pour plus d'informations:

 

La traite des enfants à des fins d'exploitation sexuelle au Canada

    • Les organismes d'aide sociale ont estimé à 16 000 par année le nombre de personnes soumises au trafic d'êtres humains au Canada. Cependant, en raison de la nature clandestine de cette activité, il est impossible d'établir avec certitude le nombre d'enfants inclus dans cette statistique.
    • Selon un rapport de la Gendarmerie royale du Canada, 600 à 800 personnes sont soumises au trafic d'êtres humains chaque année au Canada et de 1500 à 2200 personnes sont transportées du Canada aux États-Unis aux fins de traite d'êtres humains (GRC 2009). Selon le même rapport, près de 1300 enfants canadiens sont soumis au trafic à des fins d'activités sexuelles.
    • Selon un rapport du Comité permanent de la condition féminine publié en 2007, les femmes et les filles autochtones sont surreprésentées parmi les victimes de la traite à des fins d'exploitation sexuelle.
    • Le Service canadien de renseignements criminels indique que des jeunes filles canadiennes n'étant pas âgées de plus de 12 ans sont soumises au trafic à des fins d'exploitation sexuelle.

Pour plus d'informations:

 

L'exploitation sexuelle des enfants au Québec

    • Une étude de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, qui s'est déroulée entre juillet 2008 et mai 2009 auprès de 610 jeunes de 14 ans et plus dans 6 centres jeunesse, démontre que 25,1% des filles et 7,2% des garçons hébergés ont déjà reçu de l'argent, ou encore des biens en échange de relations sexuelles.
    • Parmi les jeunes ayant participé à cette étude, 9,1% des filles et 1,2% des garçons ont rapporté avoir dansé dans un «bar érotique» au moins une fois dans leur vie.
    • Un peu plus du quart de ces jeunes, soit 27,3% des filles et 100% des garçons, ont connu leur premier épisode de danse dans un «bar érotique» avant l'âge de 14 ans.

Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, Sexe, drogue et autres questions de santé: Étude sur les habitudes de vie et les comportements associés aux infections transmissibles sexuellement chez les jeunes hébergés dans les centres jeunesse du Québec, 2012.

Développement web : ViGlob